• Accueil
  • > Recherche : textes moyen age

Résultats de votre recherche

Être à table au Moyen Âge

Posté par sourcesmedievales le 16 janvier 2011

etratable.jpgLa Casa de Velàzquez annonce la publication de la somme de Nelly Labère, Être à table au Moyen Âge, Collection de la Casa de Velàzquez n°115, 298 pages, 24,00 euros.

« Si les historiens se sont intéressés depuis une trentaine d’années aux pratiques alimentaires du Moyen Âge, rares sont les travaux consacrés à la représentation de la nourriture dans la littérature médiévale de la péninsule Ibérique et de la France. L’histoire sociale de l’alimentation existe certes, mais l’histoire littéraire reste à inventer.Qu’elle oscille entre abondance ou privation, entre condamnation ou exaltation, entre esthétique romanesque ou discours politique, entre effet de liste ou effet de suture, la nourriture dans la littérature du Moyen Âge pose la question de l’oralité et du discours autour de la bouche conçue comme organe de communication et de consommation.Traités théoriques, livres de cuisine, ouvrages médicaux et textes littéraires témoignent de cet intérêt porté à la table du Moyen Âge, table réelle ou table imaginaire, associant à l’esthétique des mets la poétique des mots. À travers des études monographiques, comparatistes et linguistiques, ce volume tente d’en rendre compte dans un dialogue entre histoire de l’alimentation et études littéraires. » [4e de couverture].

Prochainement, un compte-rendu de ce livre que nous n’avons pas encore reçu. La présentation de la table des matières du livre se trouve ici, sur le site des publications de La Casa de Velàzquez.

Publié dans Actualités | Pas de Commentaires »

Obéissance et désobéissance…

Posté par sourcesmedievales le 5 septembre 2010

actu.jpgCommuniqué du CIHAM (UMR 5648) de Lyon. Un colloque international « Obéissance et désobéissance dans la Péninsule ibérique au Moyen Âge » se tiendra les 16 et 17 septembre à l’ENS de Lyon, salle F108. Programme joint en pdf. Dans ce colloque,  on abordera la question de l’obéissance et de la désobéissance selon de multiples axes : la nécessité de l’obéissance comme élément structurant du pouvoir, notamment royal et, en même temps, l’existence d’une pensée politique de la résistance ou « non-dépendance » qui peut prendre la forme de l’insurrection ou de la remise en cause des pactes politiques personnels.

« À côté de la dimension politique, l’interrogation sur cette question peut également porter sur l’étude sémantique et linguistique et il convient de s’intéresser au lexique ibérique de l’obéissance et la désobéissance. En outre, on se propose d’étudier ce que l’on peut appeler une morphosyntaxe de l’obligation et du refus, ainsi que la fonction performative de la langue médiévale, en particulier dans des modalités textuelles avec une portée spécialement conative (textes juridiques, exempla, dictons, sententiae).
Cette problématique couvre aussi un champ d’étude plus littéraire par le biais du motif de l’interdit et sa transgression. Il faudra étudier dans quelle mesure la figure du héros littéraire se construit par rapport à l’idée d’asservissement à un élément transcendant qui contraint son action ou bien, au contraire, à la manière dont il affirme son individualité héroïque en s’affranchissant d’une norme ou d’un interdit. L’obéissance ou la désobéissance du personnage littéraire a aussi des implications narratives, la transgression d’un interdit pouvant alors devenir un puissant moteur narratif. »

Obéissance et désobéissance... dans Actualités pdf programmeobdb.pdf

Publié dans Actualités | Pas de Commentaires »

12345...7
 

lesjournalistes |
Carnet de voyage |
Espace d'un enseignant-appr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luna la lunatique dans la lune
| maman89
| *~~ Lili ~~*