Résultats de votre recherche

Le clergé et les fidèles d’un diocèse breton (1496)

Posté par sourcesmedievales le 29 juillet 2008

xvesiecle1.jpgDocument proposé par Clément Lenoble (ater, université du Maine)

« Les vicaires généraux in spiritualibus du révérend père dans le Christ et Seigneur, seigneur Christophe, par la grâce de Dieu et du Saint-Siège apostolique évêque de Saint-Brieuc, actuellement absent de sa cité et diocèse de Saint-Brieuc et notoirement en mission au loin, à tous ceux qui ces lettres verront et écouteront, salut à jamais dans le Seigneur. Nous louons, approuvons et ratifions, avec l’autorité dont nous disposons ici, les statuts synodaux successivement faits, publiés et mis en vigueur canoniquement et rituellement dans ledit diocèse de Saint-Brieuc par ledit révérend père dans le Christ et ses prédécesseurs, ceux-là exceptés qui expressément et publiquement auront été révoqués par ledit révérend père dans le Christ.Nous statuons donc en premier lieu, ordonnons et enjoignons à tous les recteurs et curés des paroisses dudit diocèse de Saint-Brieuc et à chacun d’entre eux qu’en vertu des dispositions du droit, de celles des conciles provinciaux, et des statuts synodaux, ils dénoncent publiquement chaque dimanche au cours de la messe paroissiale tous les excommuniés, tous ceux qui troublent une juridiction ecclésiastique, sous peine de suspens a divinis 3, et par conséquent de l’excommunication, et d’une amende de 10 livres de petite monnaie, applicable aux aumônes dudit révérend père dans le Christ.

Lire la suite… »

Publié dans Occident XVe s. | Pas de Commentaires »

Accord entre un curé bourguignon et ses paroissiens (2 mars 1455)

Posté par sourcesmedievales le 28 juillet 2008

xvesiecle1.jpgDocument proposé par Clément Lenoble (ater, université du Maine)

1. Et premièrement ledit curé pour luy et ses successeurs curés de ladicte esglise, considerés par luy les emolumens, drois et peuple de sadique cure, confesse et est tenu doresnavant pour luy et ses successeurs dire et celebrer ou faire celebrer par son vicaire en ladicte esglise a sesdits parochiens messe haulte et a note toutes les festes solempnelles et les jours des dimenches; et esdictes festes Jnnuelles et vaille d’icelles, vespres; et le jour desdictes festes, matines et vespres. Lesdictes festes sont telles: c’est assavoir la feste de la Nativité Nostre Seigneur, la feste de la Resurrection Nostre Seigneur, la feste de Penthecostes, la feste du Corps de Dieu, la feste de l’Assumpcion Nostre Dame et la feste de Toussains .

2. Est tenu aussi de dire et celebrer ledit curé messe a note seulement a la feste de l’Ascension Nostre Seigneur, la Nativité Nostre Dame, le jour de saint Michiel, I’Annunciation Nostre Dame comme les dimenches; et le jour de la Purification Nostre Dame se diront vespres avec la messe.

3. Item sont tenez lesdis curé et perrochiens par ensemble et par eugal porcion soignier et ministrer en ladicte esglise torches pour la celebracion du divin office et pour pourter Corpus Domini es malades tant seulement.

Lire la suite… »

Publié dans Occident XVe s. | Pas de Commentaires »

12345...11
 

lesjournalistes |
Carnet de voyage |
Espace d'un enseignant-appr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luna la lunatique dans la lune
| maman89
| *~~ Lili ~~*