• Accueil
  • > Recherche : guerre medievale blog

Résultats de votre recherche

Don royal d’une seigneurie à Bérenger d’Auriac (février 1336)

Posté par sourcesmedievales le 21 décembre 2008

xive.jpg« Philippe, par la grâce de Dieu, Roys de France.

Savoir faisons à touz, présens et avenir, que comme selon ce que nous avons entendu au terrouer de Saint-Brancat en la sénéchaussée de Carcassonne, Bernart d’Auriac, escuier, ait la moitié des tasques et nous y avons l’autre moitié du ban et en certaine partie dudit terrouer la moitié des tasques avec la haute et basse justice pour le tout et n’a au dit terrouer villes, ne maisons que une , ne populacion de genz ,et pour valoir icellui terrouer avecques ladite moitié du ban et des tasques et touz émolumens et proufiz que nous y avons pour cause de la haute et basse justice, environ sept livres tournoys de rente par an. Et tient icellui terrouer au terme de Laucata, de La Pamme, de Treilles et à la terre de Rochefort.

Lire la suite… »

Publié dans Occident XIVe s. | Pas de Commentaires »

Louis VI attaque les châteaux de Gournay et Sainte-Sévère (1107-1108)

Posté par sourcesmedievales le 23 novembre 2008

concile.jpg« Or donc le comte Gui de Rochefort, dont il a été parlé plus haut, voyant, par la machination de ses rivaux attaqué pour consanguinité, puis rompu, en présence du seigneur pape (1), le mariage qui avait été contracté entre le seigneur désigné et sa fille, en conçut un vif ressentiment. « Il entretint cette mince étincelle pour en faire des feux mouvants (2) ».

Le seigneur désigné n’en montrait pas pour cela moins de bienveillance à son égard, quand, tout à coup, les Garlande, se mêlant à l’affaire, brisèrent les liens de l’amitié, défirent l’alliance, grossirent les rancunes. Là-dessus le seigneur désigné eut par hasard une occasion de guerroyer (3) : Hugues de Pomponne, vaillant chevalier, châtelain de Gournay, château situé sur les bords de la Marne, s’était saisi à l’improviste sur une route royale de chevaux appartenant à des marchands et les avait amenés à Gournay (4). Cette outrageante présomption mit Louis comme hors de lui. Il assemble un ost, met le siège devant le château, brusquement, afin de priver les assiégés de provisions de bouche, et, très vite, il ferme le cercle d’investissement (5).

Lire la suite… »

Publié dans Occident XIIe s. | Pas de Commentaires »

12345...25
 

lesjournalistes |
Carnet de voyage |
Espace d'un enseignant-appr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luna la lunatique dans la lune
| maman89
| *~~ Lili ~~*