• Accueil
  • > Recherche : byzance textes documents

Résultats de votre recherche

L’élection du patriarche de Constantinople

Posté par sourcesmedievales le 6 mai 2008

byzance.jpg« Ce qu’il faut observer pour l’ordination du patriarche de Constantinople.

À la mort du patriarche, le basileus ordonne aux métropolites très aimés de Dieu d’élire trois personnes qu’ils jugeront dignes du patriarcat. Ils se réunissent dans les Catéchumènes de la très sainte Grande Eglise, élisent qui ils veulent et les font connaître au basileus.

Le basileus ordonne de les introduire au Palais. Ils entrent, se tiennent en face du basileus et ils donnent par écrit (les noms de) ceux qu’ils ont élus. S’il est d’accord, le basileus choisit celui qui lui plaît. S’il ne l’est pas, il dit : « Moi, je veux que ce soit Un Tel ». Si cette personne en est digne, les métropolites l’acceptent et se soumettent, ainsi qu’il convient, à l’ordre et au choix impérial et l’on procède au changement d’état (metastasimon). Tout le sénat, tous les métropolites, tous les archontes de l’Église, les prêtres et le reste du clergé se rendent à la Magnaure. Et le basileus, revêtu du scaramange et portant le sagion bordé d’or, sort, se tient debout et dit au sénat et aux métropolites : « La grâce de Dieu et notre pouvoir impérial qui en provient proposent ce très pieux Un Tel comme patriarche de Constantinople », car celui qui doit être ordonné est présent. Et tous, ayant accepté, rendent grâces au basileus et lui adressent des paroles de leur choix. Puis le basileus confie (l’élu) au préposite et aux archontes du kouboukleion et aux silentiaires. Et celui-ci, précédé des ecclésiastiques, soutenu par le préposite et un silentiaire, se rend au Patriarcat. Le basileus pour sa part retourne au Palais.

Lire la suite… »

Publié dans Byzance | Pas de Commentaires »

Préface des « Institutes » de Justinien

Posté par sourcesmedievales le 2 mai 2008

byzance.jpg« Au nom de Notre-Seigneur Jésus-Christ,

L’empereur César Flavien Justinien, vainqueur des Alamans, des Goths, des Francs, des Germains, des Antes, des Alains, des Vandales, des Africains, pieux, heureux, glorieux, victorieux et triomphateur, toujours auguste, à la jeunesse désireuse d’étudier les lois, salut.

Pour que l’Etat soit également bien gouverné en temps de paix comme en tant de guerre, la Majesté Impériale doit s’appuyer sur les armes, mais aussi sur les lois.

Avec beaucoup de soin et de fatigue et par la faveur toute puissante de Dieu, nous avons accueilli cette double tâche. Les nations barbares, domptées par nos armes, connaissent notre vertu guerrière ; l’Afrique et tant d’autres provinces, soustraites si longtemps à la domination romaine et recouvrées par les succès que la divine providence a accordée à nos armes, en sont l’éclatant témoignage.

Lire la suite… »

Publié dans Byzance | Pas de Commentaires »

123
 

lesjournalistes |
Carnet de voyage |
Espace d'un enseignant-appr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luna la lunatique dans la lune
| maman89
| *~~ Lili ~~*