Lettres du roi contre les routiers en Languedoc (1413)

Posté par sourcesmedievales le 9 juin 2008

xvesiecle1.jpg« Charles, par la grace de Dieu Roy de France, au sénéchal de Toulouse ou à son lieutenant, Salut. Il est venu à notre connoissance que depuis peu de temps en ça plusieurs gens darmes, archiers, arbalestiers, gens de compagnie, routiers et autres gens de guerre sans avoir sur ce congé et licence de nous par nos lettres, ne autrement, deuement se sont tenus et tiennent en plusieurs lieux et villages de notre Royaume pour eux traire vers nostre ville de Paris et y pillent et robent notre povre peuple, vivent sur iceluy et gastent leurs biens et y font plusieurs autres grands dommages, maux et outrages dont notre dit peuple, qui a esté moult opprimé en autres manières, tant pour la guerre comme pour la mortalité grande qui n’a guères y a esté, seroient désert du tout et s’en pouroient ensuir très grands et irréparables inconvéniens à Nous et à notredit royaume, si hastivement n’y estoit pourveu;
Lire la suite… »

Publié dans Occident XVe s. | Pas de Commentaire »

Les aveux de Regnaut de Valois, voleur parisien (1350)

Posté par sourcesmedievales le 5 juin 2008

xive.jpg« L’an et le vendredi [17 décembre 1350] cy devant diz, fu justiciés au gibet de Paris Regnaut de Valois, nez de Crespi en Valois, pour plusieurs bources et tasses qu’il confessa avoir coupées et widieez, en Parlement, devant les Requestes, au moustier Nostre Dame, à l’escole des dez el en pluseurs autres lieux et pour pluseurs roberies et larrecins qui cy après s’ensuivent:
Premierement confessa ledit Regnaut, sur les quarreaux ou Chastellet de Paris, par devant monseigneur P. Bellagent, maistre G. le Bescaut, maistre Pierre d’Orgement et maistre Mile de Vesines et tous hors de gehine, que en caresme derrenierement passé, ot un an, il se ostela à Paris en l’ostel à la Penne barré au bout de la rue de Sacalie Et y fu par l’espace de Vl sepmaines ou environ, par pluseurs journées, et par nuyt osta à la dame dudit hostel sa sainture de dessous son chevez et en osta une clef, elle dormant en son lit, de laquelle il deferma un coffre ouquel il print 120 florins d’or, c’est assavoir 98 escuz d’or du coing du roy, 20 escuz à l’aigle et 2 angelés. Et ce fait se devala à draps de lit par les fenestres dudit hostel. Dit qu’il est marié à une fille de Rebès [Rebais] en Brie, appellée Jehannette, qui fu fille Adam le Petit, maistre de ladite ville de Rebès. Et dit que tant comme il fu oudit hostel, il se disoit estre de Melun pour ce qu’il estoit de guerre contre l’abbé de Rebès. Et les despendi [dépensa cesflorins] à guerreer contre ledit abbé.
Item dit, sans gehine que, environ 4 mois a, il coupa, en l’escole du geu des tables, à Philippe du Buisson sa gibesière et une bource qui estoit dedanz, et en osta Vl s. en menue monnoie noire.
Item dit que, en la sepmaine qu’il coupa ladite gibesiere, il osta à un homme dont il ne scet le nom, 11 escuz de sa tasse et en ladite escole.
Item dit que, environ 10 jours a, osta à un homme dont il ne scet le nom, de sa tasse, aus Requestez du Palais, Vl escuz.

[Regnaut de Valois est condamné à être pendu. Mais le jour de son exécution, il éprouve le besoin d'avouer d'autres crimes, plus d'une quinzaine de vols].

Lire la suite… »

Publié dans Occident XVe s. | Pas de Commentaire »

1...45678...12
 

lesjournalistes |
Carnet de voyage |
Espace d'un enseignant-appr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luna la lunatique dans la lune
| maman89
| *~~ Lili ~~*