La lagune de Venise par Constantin Porphygénète (ca 948-952)

Posté par sourcesmedievales le 12 juillet 2008

ve.jpg« … Avant que les Vénitiens ne fissent la traversée et ne s’installassent dans les îles où ils vivent actuellement, on les appelait Enetikoï et ils habitaient sur la Terre Ferme dans les cités suivantes : la cité de Konkordia, la cité de Ioustiniana, la cité de Nounon, et beaucoup d’autres cités.

Quand ceux que l’on appelle maintenant Vénitiens, mais qui s’appelaient Enetikoï, firent la traversée, ils commencèrent par construire une cité extrêmement fortifiée, dans laquelle le dux de Venise siège encore actuellement et qui est entourée sur 6 milles par la mer, dans laquelle se jettent 27 fleuves. Il y a également d’autres îles à l’est de ladite cité. Et, sur lesdites îles, ceux que l’on appelle actuellement Vénitiens ont construit des cités : Kogradon dans laquelle il y a également une grande église métropolitaine et beaucoup de reliques de saints y ont été déposées la cité de Rivalenses et la cité de Loulianon, la cité d’Apsanon, la cité de Romatina, la cité de Likentzia, la cité de Pinetai que l’on appelle Strobilos, la cité de Viniola, la cité de Voes, dans laquelle se trouve l’église du saint apôtre Pierre, la cité Elitoualva, la cité de Litoumankerses , la cité de Bronion, la cité de Madaucon, la cité d’Ebola, la cité de Pristenai, la cité de Klougia, la cité de Broundon, la cité de Phosaon, la cité de Lauriton. Il y a également d’autres iles sur le même territoire de Venise et sur le continent, dans le pays d’Italie, se trouvent des cités vénitiennes et les voici : la cité de Karpe, la cité de Néokastron, la cité de Phines, la cité d’Aikulon, la cité d’Aeimanas, le grand emporium de Tortzelo, la cité de Mourân, la cité de Rivalto, ce qui signifie « lieu le plus haut », dans laquelle siège le dux de Venise, la cité de Kavertzentzes. Il y a également des emporia et des châteaux.
Lire la suite… »

Publié dans Occident Xe s. | Pas de Commentaire »

La vente d’un château catalan (février 992)

Posté par sourcesmedievales le 12 juillet 2008

ve.jpg« Au nom du Seigneur. Moi Ramon et moi Ermengol, par la grâce de Dieu comtes, sommes vendeurs à toi Enneg dit Bonfill, acheteur, fils de Sendered, décédé. Par cette écriture de notre vente, nous te vendons notre château appelé Cervello, avec ses limites, avec les églises, les dîmes et les paroisses qui se trouvent à l’intérieur de ses limites, avec les tours et les sommets, avec les maisons et les fermes, avec les terres et les vignes, et tous les alleux qui s’y trouvent, avec les forêts et les garrigues, les montagnes et les collines, les prés et les pâturages, les ruisseaux et les fontaines, les jardins et les arbres fruitiers, les marécages et les eaux courantes, les moulins et leurs chenaux, avec les espaces incultes et les terres cultivées, avec tous les arbres et les arbres fruitiers, avec toutes les choses qui sont à l’intérieur de ses termes ou limites. Ce château de Cervello que nous te vendons se trouve, avec ses limites, dans le comté de Barcelone, le long de la rivière du Llobregat. Ce château de Cervello que nous te vendons avec ses limites nous advint de notre père ou de notre mère, ainsi que d’une donation que nous fit notre père et par d’autres voies encore.

Lire la suite… »

Publié dans Occident Xe s. | Pas de Commentaire »

12345...8
 

lesjournalistes |
Carnet de voyage |
Espace d'un enseignant-appr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luna la lunatique dans la lune
| maman89
| *~~ Lili ~~*