La bataille de Poitiers selon Malet et Isaac (1932)

Posté par sourcesmedievales le 10 avril 2008

ve.jpg« À la mort de Pépin, de nouvelles luttes éclatèrent. Mais un de ses fils, connu plus tard sous le nom de Charles Martel, était un rude guerrier qui sut imposer son autorité. Il fit sans cesse la guerre, au-delà du Rhin contre les Germains, dans le Midi de la Gaule contre les Aquitains et les Arabes. Il eut la gloire d’arrêter l’invasion arabe à la bataille de Poitiers (732).
Cette victoire, dont on sait les conséquences capitales pour la Gaule, n’eut pas des conséquences moindres pour la famille carolingienne. Charles Martel, vainqueur des musulmans, apparut comme le soldat du Christ et le défenseur de la chrétienté […]. »

Le Moyen Âge jusqu’à la guerre de Cent Ans, classes de 4e, programme de 1931, A. Malet et J. Isaac, Paris, 1932.

Publié dans Occident VIIIe s. | Pas de Commentaire »

La bataille de Poitiers selon Frédégaire (VIIIe siècle)

Posté par sourcesmedievales le 10 avril 2008

ve.jpgLa bataille de Poitiers selon le second continuateur de Frédégaire (VIIIe siècle)

Comment [Charles] combattit et triompha des Saxons, du duc d’Aquitaine et d’Abdiraman, roi des Sarrasins.

[…] L’année écoulée, le roi Charles rassembla son armée innombrable, traversa le Rhin, parcourut le pays des Alamans et des Suèves et poussa jusqu’au Danube ; il le franchit et occupa le pays bulgare. Après avoir soumis cette région, il prit le chemin du retour avec de nombreux trésors, une femme et sa fille nommé Sonnechilde ; pendant ce temps, le chef Eudes ne respectait plus les conventions du traité. L’ayant appris par des messagers, le roi Charles leva une armée, traversa la Loire, mit en fuite Eudes en personne, emporta un grand butin (les ennemis ayant ravagé à deux reprises le pays), revint dans ses terres.

Ce qui amena Eudes qui se voyait vaincu et fini à appeler à son secours la nation perfide des Sarrasins contre le roi Charles et le peuple des Francs. Partis avec leur roi Abdiraman, ils traversent la Garonne et parviennent à Bordeaux. Brûlant les églises, exterminant les populations, ils arrivèrent à Poitiers. Ils mirent le feu à la basilique Saint-Hilaire. Quelle douleur de le dire ! et se proposent d’anéantir la demeure du bienheureux Martin. Contre eux, le roi Charles, avec audace, déploie son armée et fond sur eux les armes à la main. Avec l’aide du Christ, il renverse leurs tentes et fond sur eux pour terminer la bataille par un massacre. Il tua leur roi, abattit et écrasa leur armée, lutta et triompha. Cette victoire assura son triomphe sur les ennemis.

Lire la suite… »

Publié dans Occident VIIIe s. | Pas de Commentaire »

1234
 

lesjournalistes |
Carnet de voyage |
Espace d'un enseignant-appr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luna la lunatique dans la lune
| maman89
| *~~ Lili ~~*