Le baptême de Clovis selon Grégoire de Tours (ca 496)

Posté par sourcesmedievales le 8 avril 2008

ve.jpg« XXX. La reine [Clothilde] ne cessait de prêcher pour qu’il reconnaisse le vrai dieu et abandonne les idoles ; mais elle ne put en aucune manière l’entraîner dans cette croyance jusqu’au jour enfin où la guerre fut déclenchée contre les Alamans, guerre au cours de laquelle il fut poussé par la nécessité à confesser ce qu’il avait auparavant refusé de faire volontairement. Il arriva en effet, que le conflit des deux armées dégénéra en un violent massacre et que l’armée de Clovis fut sur le point d’être complètement exterminée. Ce que voyant, il éleva les yeux au ciel, et, le cœur rempli de componction, ému jusqu’aux larmes, il dit : « Ô Jésus-Christ, que Clothide proclame fils de Dieu vivant, toi qui donnes une aide à ceux qui peinent et qui attribues la victoire à ceux qui espèrent en toi, je sollicite dévotement la gloire de ton assistance ; si tu m’accordes la victoire sur ces ennemis et si j’expérimente la vertu miraculeuse que le peuple voue en à ton nom déclare avoir prouvé qu’elle venait de toi, je croirai en toi et je me ferai baptiser en ton nom. J’ai, en effet, invoqué mes dieux mais, comme j’en ai fait l’expérience, ils se sont abstenus de m’aider ; je crois donc qu’ils ne sont doués d’aucune puissance, eux qui ne viennent pas au secours de leurs serviteurs. C’est toi que j’invoque maintenant, c’est en toi que je désire croire, pourvu que je sois arraché à mes adversaires ». Comme il disait ses mots, les Alamans tournant le dos commencèrent à prendre la fuite. Lorsqu’ils virent leur roi tué, ils firent leur soumission à Clovis disant : « Ne laisse pas, de grâce, périr davantage le peuple, nous sommes à toi désormais ». Et lui, ayant ainsi arrêté la guerre et harangué son peuple, la paix faite, rentra et raconta à la reine comment, en invoquant le nom du Christ, il avait mérité la victoire. Ceci s’accomplit la quinzième année de son règne [496].
Lire la suite… »

Publié dans Occident Ve s. | 7 Commentaires »

Le baptême de Clovis selon Saint-Waast (ca 496)

Posté par sourcesmedievales le 8 avril 2008

ve.jpg« Comme donc le célèbre roi des Francs, Clovis, habile en toute action, régnait alors sur les Francs, vint l’époque où il s’apprêtait, au milieu des incendies guerriers, à se battre contre le féroce peuple alaman. Là où virent les deux armées, et comme s’il n’avait pas eu l’ennemi en face de lui, il aurait voulu traverser le fleuve du Rhin, et dès lors les formations en coin des deux ennemis se firent face. Les Francs aussi bien que les Alamans, ayant engagé le combat, en vinrent à un carnage mutuel au point qu’une violente terreur opprimait le cœur de Clovis, au point qu’il cherchait à s’obliger par serment pour trouver dans son horrible anxiété une fin à ce combat furieux. Lorsqu’il s’aperçut que les siens étaient écrasés presque jusqu’à l’extermination, l’esprit comme exalté par l’aide divine, les yeux tournés vers le ciel, il se dressa : « Dieu unique pour le pouvoir et la majesté, dit-il, toi que Clothilde , celle qui vit à mes côtés, confesse et qui ne cesse de te supplier nuit et jour par une humble prière, toi, accorde-moi la victoire aujourd’hui sur mes ennemis, pour que moi je t’adore et te tienne par la foi de mon cœur ». Comme il frappait ainsi l’auteur de ce monde par des prières de ce type, voici qu’enfin l’ennemi, en tournant le dos, accorda la victoire à Clovis. Ensuite, victorieux, il commença à mettre les Alamans avec leur roi en sa domination, et, triomphant, impatient de retourner dans sa patrie, il arriva à l’oppidum de Toul.

Lire la suite… »

Publié dans Occident Ve s. | 11 Commentaires »

12
 

lesjournalistes |
Carnet de voyage |
Espace d'un enseignant-appr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luna la lunatique dans la lune
| maman89
| *~~ Lili ~~*