Villes omeyyades : Jérusalem

Posté par sourcesmedievales le 6 mai 2008

Al-Harîrî - (Maqâmât) Al-Wasîtî. Irak, 1237.« Jérusalem :

Quant à la mosquée éloignée [Al-Masjid Al-Aqsâ], elle est à l’angle oriental de la ville, dans la direction de la qibla. Ses fondements sont l’œuvre de David. Les blocs sont longs de dix coudées ou plus, sculptés, ajustés, appareillés et solides. C’est sur eux que Abd Al-Malik fit bâtir [la mosquée], avec des pierres de petite dimension, belles, [surmontées] de créneaux. L’édifice surpassait en beauté la mosquée de Damas […].

Au centre [de l’esplanade du temple de Salomon] se trouve la coupole du Rocher [Qubbat Al-Sakhra]. Elle prend appui sur un bâtiment octogonal et à quatre portes […]. L’intérieur de l’édifice abrite trois nefs concentriques reposant sur des colonnes faites d’une pâte extraordinaire, plus belle et plus somptueuse que le marbre […]. Au coeur de l’édifice est une autre nef entourant le rocher […]. La coupole, bien que gigantesque, est couverte de cuivre doré. Le sol et les murs de l’édifice, ainsi que le tambour […] sont traités de la façon que nous avons décrite à propos de la grande mosquée de Damas [marbre et mosaïque]. Le service [d’entretien] est fait par des esclaves qui y ont été affectés par Abd Al-Malik. »

Al-Muqaddasi, La meilleure répartition pour la connaissance des provinces, trad A. Miquel, Damas, 1963, p. 189 et suivantes.

Publié dans Islam | Pas de Commentaire »

La grande mosquée des Omeyyades à Damas

Posté par sourcesmedievales le 6 mai 2008

Al-Harîrî - (Maqâmât) Al-Wasîtî. Irak, 1237.« Damas, métropole de Sham [nom donné à la Syrie par les musulmans], résidence royale sous les Omeyyades, referme les vestiges de leurs châteaux, construction de bois et de brique crue. La ville est entourée de fortifications, elles aussi de brique, qui furent édifiées du temps que j’étais moi-même à Damas. La plupart des marchés sont couverts […]. C’est un pays sillonné de cours d’eau, cerné d’arbres, où les fruits abondent et où les tarifs sont bas ; il peut y neiger et l’on y trouve des produits des deux hémisphères. On ne voit nulle part des bains aussi beaux, des fontaines aussi merveilleuses, des habitants au caractère aussi ferme. »

D’après al-Muqaddasî, La meilleure répartition pour la connaissance des provinces, dans A. Miquel, Damas, 1963, p. 165-167.

Lire la suite… »

Publié dans Islam | Pas de Commentaire »

1...56789...14
 

lesjournalistes |
Carnet de voyage |
Espace d'un enseignant-appr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luna la lunatique dans la lune
| maman89
| *~~ Lili ~~*