Les conséquences de la prise de Grenade (1492)

Posté par sourcesmedievales le 12 mai 2008

Al-Harîrî - (Maqâmât) Al-Wasîtî. Irak, 1237.« Premièrement, il est convenu que ledit Roi de Grenade, les alcades, les alfaquies, les alguacila, les sages, les muftis, les anciens, les prudhommes et la communauté, petits et grands de ladite cité de Grenade, de l’Albaicin et de leurs faubourgs, auront à livrer et livreront à leurs Altesses ou à leurs représentants, pacifiquement et avec effet dans les soixante jours qui se compteront à partir du 25 novembre, jour de la présente capitulation, les forteresses de l’Alhambra et de l’Alhaizan, les portes et les tours de la dite Alhambra et Alhaizan, les portes de la dite cité et de l’Albaicin, de leurs faubourgs, les tours desdites portes et les autres portes de la dite cité, remettant tout à leurs Altesses, ou à leurs capitaines ou aux gens envoyés de par elles pour en faire leur et entière volonté, leurs Altesses manderont à leurs justices qu’elles ne consentent ni ne donnent lieu à ce qu’aucun Chrétien ne monte sur le mur qui se trouve entre l’Alcabaza et l’Albaicin, afin de découvrir les maisons des Maures, et que si quelqu’un y monte, il soit châtié. Dans ledit terme, ils donneront et prêteront à leurs Altesses hommage de loyauté et fidélité et feront et accompliront tout ce que de bons et loyaux vassaux doivent faire, à l’égard du roi et de la reine et de leurs seigneurs naturels ; pour la sécurité de ladite livraison, ledit roi Muley Beaudili et lesdits alcades et autres personnes susdites remettront à leurs Altesses, la veille de ladite livraison, 500 personnes, comprenant l’alguacil Yuzaf Ben Cominja et choisis parmi les fils et parents des principaux de ladite cité et de l’Albaicin et des faubourgs, pour qu’ils soient otages au pouvoir de leurs Altesses durant dix jours, le temps que lesdites forteresses de l’Alhambra et de Alhaizan soient garnies et remises en état […].

Lire la suite… »

Publié dans Islam | Pas de Commentaire »

La nécessité du djihad

Posté par sourcesmedievales le 12 mai 2008

Al-Harîrî - (Maqâmât) Al-Wasîtî. Irak, 1237.Al-Sulamî (1039-1106), savant philologue de Damas, considère la croisade comme un djihad contre les musulmans.

« Une partie des Infidèles assaillit à l’improviste l’île de la Sicile (1), mettant à profit les différends et les conflits [qui y régnaient] ; de cette manière [les Infidèles] s’emparèrent aussi d’une ville après l’autre en Espagne (2). Lorsque des informations se confirmant l’une l’autre leur parvinrent sur la situation perturbée de [la Syrie] dont les souverains se détestaient et se combattaient, ils résolurent de l’envahir. Et Jérusalem était le comble de leurs vœux.
Examinant le pays de Syrie, ils constataient que les États y étaient aux prises l’un avec l’autre, leurs vues divergeaient, leurs rapports reposaient sur des désirs latents de vengeance. Leur avidité s’en trouvait renforcée, les encourageant à s’appliquer [à l'attaque]. En fait, ils mènent encore avec zèle le djihad contre les musulmans ; ceux-ci en revanche font preuve de manque d’énergie et d’esprit d’union dans les guerres, chacun essayant de laisser cette tâche aux autres. Ainsi [les Francs] parvinrent-ils à conquérir des territoires beaucoup plus grands qu’ils n’en avaient eu l’intention, exterminant et avilissant leurs habitants. Jusqu’à ce moment, ils poursuivent afin d’agrandir leur emprise ; leur avidité s’accroît sans cesse dans la mesure où ils constatent la lâcheté de leurs ennemis qui se contentent de vivre à l’abri du danger. Aussi espèrent-ils maintenant avec certitude se rendre maîtres de tout le pays et en faire prisonniers les habitants. Plût à Dieu que, dans Sa bonté, il les frustre dans leurs espérances en rétablissant l’unité de la Communauté […].

Lire la suite… »

Publié dans Islam | Pas de Commentaire »

1...34567...14
 

lesjournalistes |
Carnet de voyage |
Espace d'un enseignant-appr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luna la lunatique dans la lune
| maman89
| *~~ Lili ~~*