Préface des « Institutes » de Justinien

Posté par sourcesmedievales le 2 mai 2008

byzance.jpg« Au nom de Notre-Seigneur Jésus-Christ,

L’empereur César Flavien Justinien, vainqueur des Alamans, des Goths, des Francs, des Germains, des Antes, des Alains, des Vandales, des Africains, pieux, heureux, glorieux, victorieux et triomphateur, toujours auguste, à la jeunesse désireuse d’étudier les lois, salut.

Pour que l’Etat soit également bien gouverné en temps de paix comme en tant de guerre, la Majesté Impériale doit s’appuyer sur les armes, mais aussi sur les lois.

Avec beaucoup de soin et de fatigue et par la faveur toute puissante de Dieu, nous avons accueilli cette double tâche. Les nations barbares, domptées par nos armes, connaissent notre vertu guerrière ; l’Afrique et tant d’autres provinces, soustraites si longtemps à la domination romaine et recouvrées par les succès que la divine providence a accordée à nos armes, en sont l’éclatant témoignage.

Lire la suite… »

Publié dans Byzance | Pas de Commentaire »

Le concile de Chalcédoine : canon 28 (451)

Posté par sourcesmedievales le 2 mai 2008

byzance.jpg« Suivant en tout les décrets des Saints Pères, et reconnaissant le canon des cent cinquante évêques qui vient d’être lu, nous prenons et votons les mêmes décisions au sujet des privilèges de la très sainte église de Constantinople, la nouvelle Rome. Les pères ont en effet accordé justement au siège de l’ancienne Rome ses privilèges, parce que cette ville est la ville impériale. Pour le même motif, les cent cinquante très pieux évêques ont accordé des privilèges égaux au très saint siège de la nouvelle Rome, jugeant avec raison que la ville qui est honorée de la présence de l’Empereur et du Sénat, et qui jouit des mêmes privilèges que l’ancienne ville impériale Rome, est, comme celle-ci, grande dans les affaires ecclésiastiques, étant la seconde après elle ; en sorte que les seuls métropolitains des diocèses du Pont, de l’Asie et de la Thrace, et les évêques des parties de ces diocèses situées dans les régions barbares, seront ordonnés par le très saint siège de la très sainte église de Constantinople ; bien entendu, chaque métropolitain des diocèses susdits ordonne, avec les évêques de la province, les évêques de celle-ci, comme prescrit par les divins canons ; mais, comme on l’a dit, les métropolitains des susdits diocèses sont ordonnés par l’archevêque de Constantinople, après élection concordante faite selon la coutume et notifiée à ce dernier. »

E. Schwarz, Acta Conciliorum Oecumenicorum, Leipzig, 1922, t. 2/1, p. 447-448. M. Kaplan (dir.), Le Moyen Âge, IVe-Xe siècle, Rosny, 1994, p. 75.

Publié dans Byzance | Pas de Commentaire »

1...7891011
 

lesjournalistes |
Carnet de voyage |
Espace d'un enseignant-appr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luna la lunatique dans la lune
| maman89
| *~~ Lili ~~*