Ce qu’il faut observer au couronnement d’un empereur

Posté par sourcesmedievales le 6 mai 2008

byzance.jpg« Tous arrivent avec leurs habits de parade. Tout le sénat, les dignitaires des scholes et des autres tagmes s’habillent et prennent d’avance les insignes pour escorter les souverains. Lorsque tout est prêt, l’empereur sort de l’Augusteus portant son scaramange et le sagion de pourpre, escorté du personnel de la chambre et s’en va jusqu’à l’Onopodion. A l’Onopodion a lieu la première réception des patrices. Le maître des cérémonies dit : « S’il vous plaît » et ils acclament : « Pour de nombreuses et bonnes années. » ils descendent jusqu’au grand Consistoire où les consuls et les autres membres du sénat forment consistoire. Les souverains se tiennent debout sous le baldaquin et tous les membres du sénat tombent à terre avec les patrices. Lorsqu’ils se sont relevés, les souverains font un signe au préposite et le silentiaire dit : « S’il vous plaît » et ils acclament : « Nombreuses et bonnes années. » ils s’en vont à l’Église par les Scholes, et les factions, en habit de parade, se tiennent à leur place en faisant seulement des signes de croix.

Lire la suite… »

Publié dans Byzance | Pas de Commentaire »

Une usurpation : Nicéphore détrône Irène

Posté par sourcesmedievales le 6 mai 2008

byzance.jpg« Cette année-là, le 31 octobre, onzième année de l’indiction, dans la quatrième heure de la nuit, le patrice Nicéphore, logothète du génikon, usurpa l’Empire en détrônant la très pieuse Irène avec le consentement de Dieu, qui, par ses sentences mystérieuses, punit la foule de nos péchés, et avec la complicité du patrice Nicétas, domestique des scholes, et du patrice Sisinnios, son frère… Ils allèrent à la porte appelée Chalcè, et trompèrent d’un coup tous les gardes en leur faisant croire qu’ils étaient envoyés par l’impératrice pour faire proclamer empereur Nicéphore parce que le patrice Aetios voulait la contraindre à élever à l’Empire son frère Léon. Les gardes… proclamèrent empereur le tyran. Arrivés au Grand Palais, les patrices… envoyèrent à travers toute la ville des inconnus et des esclaves, et firent acclamer le nouvel empereur avant le milieu de la nuit. Ils entourèrent de gardes le palais du quartier d’Eleuthère où se trouvait Irène. À l’aube, ils la firent amener et l’enfermèrent dans le Grand Palais. Alors, ils se rendirent à la Grande Eglise pour faire couronner cet homme criminel. Tout le peuple de la ville se rassembla ; il acceptait mal la situation, maudissait celui qui couronnait, celui qui était couronné et ceux qui se réjouissaient avec eux.

Lire la suite… »

Publié dans Byzance | Pas de Commentaire »

1...34567...11
 

lesjournalistes |
Carnet de voyage |
Espace d'un enseignant-appr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luna la lunatique dans la lune
| maman89
| *~~ Lili ~~*