Stratèges et thèmes d’après Léon VI (886-912)

Posté par sourcesmedievales le 4 avril 2008

byzance.jpg« Sur le stratège :
1. Le stratège est celui qui, dans son thème, a le plus haut pouvoir après l’Empereur.
2. Le stratège est le chef suprême du thème militaire ; il est nommé par l’Empereur ; ses subalternes sont les uns choisis par lui et nommés par l’Empereur, les autres choisi et nommés par lui.
3. Du stratège dépend tout le gouvernement de la province : l’administration civile, militaire et fiscale.
4. Le devoir du stratège est d’accroître son thème, de le défendre contre l’ennemi, d’y maintenir l’ordre et d’empêcher les soulèvements. De même, il doit en cas de guerre humilier les ennemis et se garder de subir de leur part ce qu’il doit leur infliger.

Sur l’armée et les subdivisons des thèmes :

1. Tu dois [stratège] choisir tes soldats dans toute la circonscription : ni trop jeunes, ni trop vieux, vaillants, en bonne santé et aisés ; ceci afin que les soldats enrôlés et exerçant leur service aient chez eux des personnes qui s’occupent de l’exploitation de leur terre et qui leur fournissent le nécessaire pour l’équipement militaire : en effet, les maisons des militaires sont libres, c’est-à-dire exemptées de tout autre service public […].

2. Le chef suprême du thème est le stratège ; viennent ensuite les mérarques, les tourmarques et ensuite les drongaires et les comtes, c’est-à-dire les chefs de bandes […]. Ainsi, le stratège est le chef de l’armée […]. Il est dans le thème le lieutenant de l’Empereur […].

3. Dans le thème, il y a encore le prôtonotaire du thème, le chartulaire et le praitôr, c’est-à-dire le juge [Kritès] : le premier est le chef de l’administration civile ; le second s’occupe des rôles militaires et le troisième de la justice ; en ce qui concerne certains aspects de leur juridiction, ils dépendent du stratège, mais en ce qui concerne des aspects particuliers de leur service, ils sont tenus de rendre compte directement à notre majesté impériale, afin que, par leur intermédiaire, nous apprenions mieux l’état de l’administration civile et militaire. »

Léon VI, Taktika, Patrologie grecque, vol. CVII, col. 672.

Publié dans Byzance | Pas de Commentaire »

1...7891011
 

lesjournalistes |
Carnet de voyage |
Espace d'un enseignant-appr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luna la lunatique dans la lune
| maman89
| *~~ Lili ~~*