Extrait du Domesday Book de Guillaume Le Conquérant (1086)

Posté par sourcesmedievales le 11 novembre 2008

xie.jpgI. Extrait d’un comput de l’évêque d’Heresford (1086)

« Vingtième année du règne de Guillaume, roi d’Angleterre. Cette année, il ordonne de faire une description de toute l’Angleterre, recensant les terres de toutes les provinces, les possessions de tous les Grands, leurs champs, les tenures habitées, les hommes, serfs comme libres, habitants de chaumières comme possesseurs de maisons et de champs, les charrues, les chevaux et autres animaux, les redevances et revenus de l’ensemble de la terre de tous. D’autres enquêteurs étaient envoyés après les premiers, inconnus dans les provinces qu’ils ne connaissaient pas, pour que chacun incriminât la description de l’autre et le dénonçât au roi. Et le royaume fut affligé des nombreuses calamités que causa la levée de l’argent pour le roi. »

II. Extraits du Domesday Book pour l’Herefordshire

« Dans la cité d’Hereford, il y avait au temps du roi Edouard cent trois hommes résidant dans et hors les murs et ils observaient les susdites coutumes [...]. La cité d’Hereford est maintenant possédée par le roi Guillaume;     les bourgeois anglais qui y demeurent ont gardé leurs anciennes coutumes. Les bourgeois venant de France ne versent pour tout crime que 12 deniers [...]. La cité rapporte au roi 60 livres de denier blanc [sous Édouard 18 livres, dont 12 directement au roi et 6 au comte de la région : Shire].  Entre la cité et les 18 manoirs royaux dont les revenus sont portés à Hereford, on compte [qu'il entre dans les caisses] 335 livres 18 sous, sans compter les plaids du hundred [circonscription territoriale de base] et du comté.
Terre de l’église cathédrale d’Hereford.
Dans la ville d’Hereford, au temps du roi Édouard, l’évêque Gautier avait 98 tenures habitées. Ceux qui y résident versaient 94 sous ; et l’évêque avait un monnoyer. Quand Roger devint évêque, il trouva 60 tenures ; ceux qui y résidaient versaient 47 sous ; ce revenu est maintenant estimé à 50 sous [...].
À Holme, il y a 5 hides [unité de prélèvement, ici fiscal, semblable au manse] payant l’impôt public. Dans le domaine de l’évêque, il y a 2 charrues et 16 vilains et le prêtre et le prévôt et 1 Français et 4 semi-libres. À eux tous ils ont 20 charrues et demie.
Il y a un serf, 2 serves, 10 acres de pré, un bois long d’une demi-lieue et large d’autant. De ce manoir relève l’église appelée Llanwarne où il y a trois charrues mais la terre de l’église ne paye pas l’impôt public ; le prêtre verse pour cela 2 sous. Cette terre est tenue, sous l’évêque, par Roger de Lacy. Ce manoir a été détenu par le comte Harold, injustement parce qu’il sert à l’entretien des chanoines. Le roi Guillaume l’a restitué à l’évêque Gautier. Au temps du roi Édouard, il rapportait 9 livres, aujourd’hui 8 livres. »

Dossier composé à partir de O. Guyotjeannin, Archives de l’Occident, t. I, Le Moyen Age, Ve-XVe siècle, Paris, 1992, p. 322-329.

Laisser un commentaire

 

lesjournalistes |
Carnet de voyage |
Espace d'un enseignant-appr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luna la lunatique dans la lune
| maman89
| *~~ Lili ~~*