Testament de la moniale Aurucia (15 août 991)

Posté par sourcesmedievales le 30 avril 2008

ve.jpgDocument proposé par Sandrine Victor (ater, université d’Albi)

« Au nom du Seigneur. Moi, Aurucia, consacrée à Dieu, gisant malade dans mon lit, j’espère en la miséricorde de Dieu, je crains que ma mort ne survienne subitement […]. C’est pourquoi j’ai ordonné que soit fait cet acte au sujet de toutes mes possessions, afin que tout ce que j’ai décidé ci- après, soit bien établi et ferme et le demeure à jamais.

En premier, je fais don à l’église Saint- Michel, qui est à Barcelone, d’une demie pensa d’argent. Et je fais don à la communauté de l’église Saint- Pierre de Barcelone du jardin qui a appartenu à Bonushomo et à Sensenada, et d’une demie pensada de pain et de vin pour la couverture de Saint- Saturnin. Et je mande que soit donnée à l’église de Sainte- Eulalie de Barcelone une demie pensa d’argent et la terre que je possède près d’Inforcados. Et je mande que soient données à Edelfred et à sa femme Sinnulo, les maisons et le courtil que je possède à Barcelone, de telle manière qu’ils fassent donner deux pensas pour mon âme. Je mande que soit aussi données audit Edelfred et à sa femme les terres et les vignes, les maisons et leurs courtils, les vergers avec leurs pommiers et le puits, les cuves et les tonneaux et tout ce que je possède près de Gavarra, intégralement.

Item je prescris que soit donné audit Edelfred et à sa femme, le jardin que je possède à l’entrée de la ville de Barcelone. Et je leur fait don de l’alleu que j’ai acheté au seigneur comte Borrell, de telle manière qu’ils fassent donner pour mon âme VII cahices d’orge et III mancus d’or. Et je mande audit Edelfred qu’il vende l’alleu que je possède sur le territoire de Sainte- Eulalie de Provence, que j’ai acheté à Judas, juif, à Machero, juif, à Félicité, juive, à Pesado, juif, à Ava, juive et à la femme Ilia ; et qu’il soit estimé à son juste prix, et je mande que le montant en soit donné pour mon âme, et que l’alleu [soit payé] en trois fois, de telle sorte que les deux années suivant mon décès, toute le somme soit versée pour mon âme. Je mande également au susdit qu’il vende notre alleu que je possède près de Celada, à son juste prix, et j’ordonne que le montant en soit donné pour mon âme de telle sorte que les trois années suivant mon décès, il donne cette somme pour mon âme. Et que vous fassiez don, pour mon âme, de mes droits sur le blé que Dieu nous donne durant les trois années à venir. Et je mande à Gelmiro qu’il vende l’alleu que je possède à Megoria, afin de racheter V captifs pour le salut de mon âme. Et je veux que l’on donne à Grudelle, consacrée à Dieu, la boutique que je possède à l’entrée de Barcelone, et II modiatas de vignes que je possède près de Grenade à côté de sa vigne, et I berge, scandale, II cottes, des coffres, I peau spanescha et deux tonnelets. Et je mande que soit donné pour le fils de Recesindus qui est captif, II pensas. Et je mande que soit donné à Sinnulo, femme d’Edelfred, I pelisse d’agneau spanescha, I fourrure et I cotte. Et je donne à Jean, que l’on appelle Boveto, I cape, I chemise et des braies. Et je fais don à Richario, mon cousin, de ce que je possède à Chinciano, et de ce que je possède dans la maison et le casal et le courtil que j’ai à Barcelone, et qui fut de mes parents ; je lui donne également les vignes que je possède sur le territoire de Montérols, au dessus du chemin, qui sont en bordure d’un côté, de la sablonnière et, de l’autre, du chemin du mène à Saint- Gervais et qui sont en huit parties. Et je mande que l’on donne à Pierre I cuve et I tonneau. Et que tous les droits, anciens et nouveaux, en pain et en vin qui me reviennent dans les susdits alleux, soient intégralement donnés pour mon âme à des églises, à des prêtres et aux pauvres. Et je donne à ladite église de Saint- Michel la terre que je possède à Cubellas, qui est en bordure de l’alleu d’Osta et de ses fils. Et je mande que l’on donne à l’église de la communauté de Saint- Cucuphat IIII modiatas de vignes que je possède en deux parcelles le long du chemin d’Agudellos, et qui sont en bordure des vignes de Benevenisti, fils de Bellelo, juif. Et je donne à Falcucio, fils de feu Constantin, la vigne que j’ai reçu en gage de mon père. Et Edelfred me doit X onces d’or ; qu’elles lui soient requises et soient données pour le bien de mon âme, là où il vous paraîtra le plus judicieux. Et je donne à l’église de Saint- Jacques, qui est à Barcelone, et à Sainte- Marie, qui est au bord de la mer, la terre que je possède à Grenade, en bordure de la vigne de Grudelle. Et je donne à l’église Saint- Juste la vigne que je possède près de Sagoma. Et je donne à l’église Saint- Célédonie la vigne qui appartenait à Gotmar. Et je donne à Bonadomna, fille de feu Gotard, la terre que je possède en bordure du courtil qui appartenait à Ferreante, prêtre. Et je mande que soient données à Saint- Michel les casals qui appartenaient à Guisando ; Quant au rachat de l’hypothèque, ce que j’ai donné par l’intermédiaire de Jean, je le leur abandonne et ordonne que vous fassiez rendre les VI aureos pour le salut de mon âme. Toute autre chose que vous pourriez trouver, alleux, terres, vignes, cultivés ou en jachère, acquis aussi bien par héritage que par achat ou créance, que vous les fassiez saisir et vendre et en donniez le montant pour mon âme.
Cet acte a été fait aux nones de février, la Ve année du règne du roi Hugues le Grand. »

P. Bonnassié, M. Zimmermann, Les Marches méridionales du royaume aux alentours de l’an Mil. Inventaire typologique des sources documentaires, trad. D. Menjot, A. Rucquoi, Nancy, 1987, p. 85-88.

Laisser un commentaire

 

lesjournalistes |
Carnet de voyage |
Espace d'un enseignant-appr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luna la lunatique dans la lune
| maman89
| *~~ Lili ~~*