Le couronnement de Charlemagne selon Alcuin (800)

Posté par sourcesmedievales le 11 avril 2008

ve.jpgLettre d’Alcuin à Charles (juin 799)

« [...] Car jusqu’ici, trois personnages au monde ont été au fait [de la puissance] : la sublimité apostolique qui occupe, en tant que vicaire, le siège du bienheureux Pierre, prince des apôtres ; ce qui a été fait contre celui qui tenait ledit siège, votre vénérable bonté a pris soin de me l’apprendre. Il y a aussi la dignité impériale et la puissance séculière de la deuxième Rome ; avec quelle impiété le chef de cet empire a été déposé, et non par des étrangers mais par les siens et par ses propres concitoyens, la renommée nous l’a appris et l’a colporté partout. La troisième est la dignité royale, que vous a octroyée Notre Seigneur Jésus-Christ, en vous désignant comme recteur du peuple chrétien, supérieur aux deux dignités précédentes par la puissance, plus illustre par la sagesse, plus élevée par la dignité de votre règne. Voilà donc que par toi seul repose entièrement le salut des églises du Christ, toi vengeur des crimes, toi guide des errants, toi consolateur des affligés, toi exaltation des bons [...]. »

MGH, Epistolae Karolini Aevi, tome II, p. 288 ; trad. Ch. De La Roncière, R. Delort, M. Rouche, L’Europe au Moyen Âge, Paris, I, p. 165.

2 Réponses à “Le couronnement de Charlemagne selon Alcuin (800)”

  1. onguidja dit :

    je suis étudiant gabonais en licence 2 option histoire médievale. mais je vous prie de m’envoyé un commentaire critique de cette lettre s’il ya n’a.

    merci de votre bonne compréhension

  2. Bonsoir,

    Le but de ce blog n’est pas de vous donner des commentaires tout faits, mais de vous proposer des textes et des pistes de travail. Sur le sujet en question, la bibliographie ne manque pas. Je vous conseille notamment :

    R. Delort, Le monde de Charlemagne, Paris, 1986.
    L. Halphen, Charlemagne et l’empire carolingien, Paris, 1967.
    J. Favier, Charlemagne, Paris, 1999.
    R. Folz, Le couronnement de Charlemagne (25 décembre 800), Paris, 1964 (rééd. 1969).
    R. Musset-Goulard, Charlemagne, QSJ, Paris, 1992.

    S. Lebecq, « Le jour où Charlemagne fut couronné Empereur », L’Histoire, 248 (sept. 2000), p. 62-67.

    Bon courage,

Laisser un commentaire

 

lesjournalistes |
Carnet de voyage |
Espace d'un enseignant-appr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luna la lunatique dans la lune
| maman89
| *~~ Lili ~~*