Extraits du testament de François d’Assise (1226)

Posté par sourcesmedievales le 6 avril 2008

concile.jpg« Le Seigneur m’accordé, à moi, frère François, de commencer ainsi à faire pénitence : lorsque je vivais dans le péché, il me semblait très pénible de voir des lépreux ; et le Seigneur me conduisit lui-même parmi eux et j’exerçai la miséricorde à leur égard. En les quittant, ce qui d’abord me semblait amer se changea pour moi en douceur de l’âme et du corps. Et après je tardai peu et quittai le monde.
[…] Le Seigneur me donna et me donne une si grande foi aux prêtres qui vivent selon la forme de la sainte Eglise romaine, à cause de leur ministère, que même s’ils me persécutaient, c’est à eux que je veux recourir. Et si j’avais autant de sagesse que Salomon et si je trouvais de pauvres prêtres séculiers, je ne veux pas prêcher contre leur volonté dans les paroisses où ils demeurent. Eux et tous les autres, je veux les craindre, les aimer et les honorer comme mes maîtres ; et je ne veux pas considérer leurs péchés, car c’est le Fils de Dieu que je vois en eux et ils sont mes maîtres […].
Et après que le Seigneur m’eut donné des frères, personne ne ma montrait ce que je devais faire ; mais le Très-Haut lui-même me révéla que je devais vivre selon le modèle du saint Évangile. Et je le fis écrire en peu de paroles et simplement, et le seigneur Pape me donna son approbation. Et ceux qui venaient embrasser cet état de vie, distribuaient aux pauvres tout ce qu’ils pouvaient posséder, et ils étaient contents d’une tunique rapiécée au dedans et au dehors, à volonté, avec le cordon et des braies. Et nous ne voulons rien avoir de plus.

Nous, clercs, nous récitions l’office comme les autres clercs, et les frères lais disaient des Pater noster ; et nous nous arrêtions très volontiers dans les églises. Et nous étions simples et soumis à tous. Et je travaillais de mes mains et je veux continuer à travailler ; et je veux absolument que les autres frères travaillent d’un travail qui n’ait rien de d’honnête… Et si l’on ne nous donne pas de salaire, recourons à la table du Seigneur en demandant l’aumône de porte en porte.
[…] Que les frères prennent garde à ne jamais accepter les églises, les pauvres logis et toutes autres constructions bâties pour eux, s’ils ne sont conformes à la sainte pauvreté que nous avons promise dans la Règle, et de n’y demeurer toujours qu’ « en étranger et en pèlerin » [I Pi 2, 11].
J’interdis rigoureusement à tous mes frères, au nom de l’obéissance, d’oser, où qu’ils soient, demander des privilèges à la cour romaine par eux-mêmes ou par personne interposée, ni pour une église, ni pour un autre lieu, ni sous prétexte de prédication, ni parce qu’ils seraient en butte à des persécutions ; mais partout où ils ne seraient pas reçus, qu’ils fuient dans une autre contrée pour faire pénitence avec la bénédiction de Dieu.
Et je veux fermement obéir au ministre général de cette fraternité et au gardien qu’il lui aura plu de me donner. Et je veux être tellement esclave entre ses mains que je ne puisse aller ou agir contre ses ordres et sa volonté parce qu’il est mon maître […].
Et que les frères ne disent pas : « ceci est une nouvelle règle » ; car c’est un souvenir, une admonition, une exhortation et mon testament, que moi, petit frère François, je fais pour vous, mes frères bénis, pour que nous observions en meilleurs catholiques la Règle que nous avons promise au Seigneur.
Et que le ministre général et tous les autres ministres et custodes soient tenus au nom de l’obéissance de ne rien ajouter ou retrancher à ces paroles. Qu’ils aient toujours cet écrit avec eux joint à la Règle. Et dans tous les chapitres qu’ils tiendront, quand ils liront le Règle, qu’ils lisent aussi ces paroles. Et à tous mes frères, clercs et lais, j’interdis rigoureusement, au nom de l’obéissance, de mettre des gloses ni à la Règle ni à ces paroles […]. »

Trad. A. Masseron, Saint François d’Assise, Œuvres, Paris, 1982, p. 117-121.

Laisser un commentaire

 

lesjournalistes |
Carnet de voyage |
Espace d'un enseignant-appr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luna la lunatique dans la lune
| maman89
| *~~ Lili ~~*