Le roi Louis VII et le choix de l’évêque de Paris (1160)

Posté par sourcesmedievales le 5 avril 2008

concile.jpg« Le père de Philippe Auguste, le roi Louis VII, qui était plein de simplicité et de bonté, donna un excellent conseil dans la circonstance suivante. L’évêque de Paris étant mort, les chanoines, qui devaient élire son successeur, prièrent le roi de les conseiller pour le choix qu’ils avaient à faire. Le roi leur demanda quels étaient dans l’église de Paris ceux qui étaient les meilleurs. Ils répondirent que deux personnes surpassaient les autres en réputation et en science : maître Maurice et maître Pierre le Mangeur. Le roi voulut savoir lequel des deux montrait le plus de fermeté, le plus de zèle pour tout ce qui concernait le salut des âmes, lequel se mêlait le plus de prédication et d’autres œuvres de charité. Les chanoines lui répondirent que Maurice était plus ardent pour la prédication, plus rempli de sollicitude pour ce qui regardait la vie pratique, plus digne d’éloges pour ce qui touchait au bien des âmes ; quant à Pierre le Mangeur, il était plus appliqué à la science des Saintes Écritures. Sur quoi, le roi répondit : « Choisissez le plus zélé pour le gouvernement des âmes ; réservez le plus instruit pour la direction des écoles ». Ainsi firent les chanoines et, de cette manière, chacun des deux personnages rendit de grands services dans les fonctions qu’il remplit. »

V. Mortet, « Maurice de Sully, évêque de Paris (1160-1196) ; étude de l’administration épiscopale pendant la seconde moitié du XIIe siècle », Mémoires de la Société de l’histoire de Paris et de l’Ile-de-France, 16 (1889), p. 105-314, (texte, p. 139).

Laisser un commentaire

 

lesjournalistes |
Carnet de voyage |
Espace d'un enseignant-appr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | luna la lunatique dans la lune
| maman89
| *~~ Lili ~~*